bétail

bétail [ betaj ] n. m.
bestiaille 1213; de bête
Ensemble des animaux entretenus pour la production agricole. bestiaux ; 1. animal, bête, cheptel, troupeau. Tête de bétail. Le gros bétail (bovins, chevaux). Le petit bétail (ovins, porcins). Achat du bétail sur pied, vivant. Pièce de bétail destinée à la boucherie. Inus. Des bétails.
Par compar. Traiter les hommes comme du bétail, mal et sans respect pour la personne. — Fig. et péj. Le bétail humain.

bétail nom masculin singulier (ancien français bestaille, du latin bestia, bête) Nom désignant les animaux concourant à la production agricole, la volaille exceptée. (Le gros bétail se compose du cheval, de l'âne, du mulet et des bovinés ; le mouton, la chèvre, le porc forment le menu bétail [ou petit bétail].) ● bétail (difficultés) nom masculin singulier (ancien français bestaille, du latin bestia, bête) Sens et emploi Ne pas confondre ces trois mots proches par la forme et par le sens. 1. Bétail n.m. sing. (nom collectif) = ensemble des animaux élevés dans une exploitation agricole, à l'exception de la volaille. Gros, petit bétail. 2. Bestiaux n.m. plur. = animaux de gros bétail. Foire aux bestiaux, wagon à bestiaux. Remarque Au singulier, on dit : une bête. 3. Un bestiau n.m. sing. = un animal quelconque (emploi familier, souvent par plaisanterie). Son chien, un bestiau de cinquante kilos. ● bétail (expressions) nom masculin singulier (ancien français bestaille, du latin bestia, bête) Bétail humain, personnes traitées comme des animaux. ● bétail (synonymes) nom masculin singulier (ancien français bestaille, du latin bestia, bête) Nom désignant les animaux concourant à la production agricole, la...
Synonymes :
- bêtes

bétail
n. m. Ensemble des animaux de pâture, dans une exploitation agricole.
Gros bétail: boeufs, chevaux, ânes, chameaux, etc. Petit bétail: moutons, chèvres, porcs, etc.

⇒BÉTAIL, subst. masc.
A.— Ensemble des animaux élevés dans telle ferme, à l'exception des animaux de basse-cour. Pièce, tête de bétail :
1. Nous passons à huit heures dans une plaine très-élevée, par un grand village arabe, dont les maisons sont vastes et les cours remplies de bétail et de volaille, comme en Europe.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 197.
2. Tout le monde dans les domaines et les métairies prenait part aux moissons, sauf les vieilles gens qui restaient, les hommes aux soins du bétail, les femmes à ceux de la maison.
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1925, p. 45.
Spécialement
1. Menu bétail (porc, chèvre, mouton) :
3. On affectera au soin des vergers, des fruitiers, des viviers, des colombiers et du menu bétail, les sept huitièmes des femmes devenues désœuvrées par la simplification des travaux du ménage.
FOURIER, Le Nouv. monde industr., 1830, p. 19.
2. Gros bétail (bovins, cheval, âne, mulet), parfois sans les chevaux. Des esclaves, des chevaux et du gros bétail (COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 403).
Rem. Conformément à sa valeur coll. globale et déterminée, qui l'oppose à bestiaux, bétail ne peut s'employer avec l'art. un que s'il est accompagné d'un adj. qualificatif : le maigre rapport d'un bétail mal soigné (BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 46). On remarquera que même dans ce cas l'art. un garde sa valeur d'art. défini et ne possède pas de pluriel.
B.— Au fig., iron. (en termes de mépris, de dérision ou de pitié). L'humanité, la collectivité. Quelle humanité misérable! ... Pauvre bétail craintif et traqué (GIDE, Journal, 1943, p. 167) :
4. De nouveaux infirmiers (...) entouraient les malades, contraignaient ce bétail à se ranger sur une seule file.
H. BAZIN, La Tête contre les murs, 1949, p. 187.
Expr. fréq.
1. Bétail humain :
5. ... elles [les maisons bourgeoises] ne faisaient que rendre plus sombres, plus lépreuses, les vieilles bâtisses (...) des cités de souffrance aux bâtiments noirs et souillés où du bétail humain s'entassait.
ZOLA, Paris, t. 1, 1898, p. 12.
2. Vil bétail :
6. ... en bonne petite Française, elle n'entendait pas renoncer à son libre jugement; elle croyait, non par obéissance, comme le vil bétail, mais par amour.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, Antoinette, 1908, p. 878.
Arg. Prostituées, (en langage de proxénètes); femmes (d'apr. ESN. 1966). Le bétail féminin (MAURIAC, Les Chemins de la mer, 1939, p. 154) :
7. ... la traite des blanches, si elle s'exerce uniquement sur du bétail de cette qualité, (...) apparaît aussi louable que celle même des noirs.
TOULET, Notes sur l'art, 1920, p. 20.
PRONONC. :[betaj]. PASSY 1914 indique pour [a] une demi-longueur. Enq. :/betaj/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1213 fém. bestiaille terme coll. désignant l'ensemble des animaux de ferme (Faits des Romains d'apr. L.-F. Flutre dans Romania, t. 65, p. 483 : Li Romain se mistrent laienz, si troverent plenté de bestiaille); 1345, GDF.; d'où XIIIe s. bestiall masc. (Estories Rogier, Richel. 20125, f° 25 b, ibid.) — 1611, COTGR.; ca 1205 bestaille (Guillaume de Palerme, éd. Michelant, 4018 dans T.-L.) — XVe s. dans GDF.; d'où XVe s. [date du ms.] bestail (BRUNET LATIN [interpol.], Trésor, 632 dans T.-L. : beufs, brebis et autre bestail), mot-vedette dans les dict. jusque Ac. 1718; bétail dep. Trév. 1740 (une première fois avant 1664, Perrot d'Ablancourt dans RICH. 1680); 2. XVIIe s. emploie fig. (LA FONTAINE, A l'évêque d'Avranches dans LITTRÉ : Quelques imitateurs, sot bétail, je l'avoue, Suivent en vrais moutons le pasteur de Mantoue); 1905 arg. « les prostituées » (d'apr. ESN.).
Bestiaille dér. du rad. du lat. bestia; bestaille dér. de l'a. fr. beste (bête) sur le modèle de l'a. fr. aumaille « gros bétail à cornes »; du lat. animalia, supplanté ultérieurement par bétail.
STAT. — Fréq. abs. littér. :464. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 214, b) 706; XXe s. : a) 805, b) 927.
BBG. — CHAURAND (J.). De la pratique à l'épopée. Bêtes à laine et bêtes chevalines. Fr. mod. 1964, t. 32, pp. 275-276.

bétail [betaj] n. m. sing.
ÉTYM. XVe bestail; bestiaille, 1213; du lat. bestia (→ Bestiaux), et bestaille, de beste « bête ».
1 Ensemble des animaux entretenus pour la production agricole. Bestiaux; bête, cheptel. || L'accroissement du bétail en France. || Têtes de bétail. || Le bétail d'une exploitation rurale. || Le gros bétail ( Aumaille, bovin, cheval). || Le petit (vx le menu) bétail ( Ovin, porcin).
1 Le bétail d'une ferme constitue le cheptel vivant, c'est une partie importante du capital d'exploitation du cultivateur. En France, le bétail est considéré comme formé par les animaux des races chevalines (y compris les races asine et mulassière), bovines, ovines et porcines; c'est à tort que l'on exclut généralement les animaux de basse-cour de cette classification; quoiqu'ils n'occupent le plus souvent qu'une place très restreinte dans l'ensemble.
Omnium agricole, p. 116.
1.1 Voici maintenant un autre cas : celui du bétail, dont la position sociale est métonymique (il fait partie de notre système techno-économique), mais différente de celle des chiens en ce que le bétail est plus ouvertement traité comme objet, le chien comme sujet (ce que suggèrent, d'une part le nom collectif par lequel nous désignons le premier, d'autre part le tabou alimentaire qui frappe la consommation du chien dans notre société).
Claude Lévi-Strauss, la Pensée sauvage, p. 272-273.
Élevage, entretien du bétail. Élevage. || Alimentation, nourriture du bétail ( Affenage, affouragement, barbotage, buvée, embouche, engraissement, fourrage, herbage, nourrissage, pâture, pouture; et aussi abreuvoir, auge, crèche, ratelier). || Logement, vie du bétail ( Étable, gagnage, nourricerie, pacage, parc, pâtis, pâturage; divagation, hivernage, transhumance). || Reproduction du bétail. Accouplement, castration, croisement, sélection; vétérinaire, zootechnie. || Personne qui garde, conduit le bétail. Berger. || Cloches, clochettes du bétail. Clarine, sonnaille. || Bétail sur pied, vivant. || Pièce de bétail destinée à la boucherie.
Par compar. (Emploi analogue à celui de bestiaux). || Traiter les gens comme du bétail. || Les voyageurs étaient entassés comme du bétail.Par métaphore :
2 Quelques imitateurs, sot bétail, je l'avoue,
Suivent en vrais moutons le pasteur de Mantoue.
La Fontaine, À l'évêque d'Avranches.
2 (XVIIe). Fig., péj. || Le bétail humain. Troupeau.
3 (…) cet étouffement chaud des chambrées les mieux tenues, qui sentent le bétail humain.
Zola, Germinal, t. I, 2.
4 Il avait la vision confuse de ce bétail humain se laissant conduire et traînant sous l'œil du chien son infatigable et morne douceur.
France, l'Orme du mail, XI.
5 (…) dans les premiers villages, devant ces cases toutes pareilles, contenant un bétail humain uniforme d'aspect, de goûts, de mœurs, de possibilités, etc., c'est ce dont on souffre également dans le paysage.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 799.
(1905). Argot. Par anal. Prostituées; ensemble de femmes, considérées comme des objets de plaisir ou des marchandises.
DÉR. Bétaillère.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Betail — Bétail  Pour l’article homophone, voir bétaille. Troupeau de moutons Le bétail est un terme collectif (sans pluriel) qui dé …   Wikipédia en Français

  • bétail — BÉTAIL. s. m. Troupeau de bêtes à quatre pieds, qu on mène paître; comme vaches, brebis, boeufs, chèvres. Il ne se dit guère que de ces sortes d animaux. Garder le bétail. Nourrir le bétail. Gros bétail. Menu bétail. Il a perdu tout son bétail …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bétail —  Pour l’article homophone, voir bétaille. Troupeau de moutons Le bétail est un terme collectif (sans pluriel) qui désigne l ensemble des bêtes d élevage …   Wikipédia en Français

  • BÉTAIL — n. m. Ensemble des animaux domestiques d’une exploitation rurale, en exceptant la volaille. On distingue Le gros bétail (chevaux, boeufs, vaches) et Le petit bétail (moutons, chèvres, cochons). BÉTAIL n’est le synonyme de Bestiaux que lorsqu’il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bétail — (bé ta ll, ll mouillées, et non bé ta ye) s. m. Ensemble des animaux mammifères entretenus pour la culture du sol, les charrois, la production des engrais, du lait, de la graisse. Le gros bétail, cheval, âne, mulet, boeuf. Le petit bétail ou le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÉTAIL — s. m. coll. Troupeau de bêtes à quatre pieds, qu on mène paître, comme boeufs, vaches, brebis, chèvres, cochons. Il ne se dit guère que De ces sortes d animaux. Gros bétail. Menu bétail. Garder le bétail. Nourrir le bétail. Ce fermier a perdu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bétail — nm. (ensemble des animaux domestiques) : BÉTYE <bêtes> nfpl. (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si.020, Gets, Saxel.002, Thônes.004) ; bétyan nm. (Albertville.021). A1) gros bétail d une étable (chevaux, ânes, mulets, boeufs, vaches) : BOVÂ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Betail — (BAY tail) Variations: Betails The betail is a vampiric spirit from India that possesses and then animates corpses to feed on human blood. Source: Melton, Vampire Book, 322; Stefoff, Vampires, Zombies, and Shape Shifters, 16 …   Encyclopedia of vampire mythology

  • betail — verb a) To furnish with a tail. betailed and bepowered b) To take the tail off …   Wiktionary

  • betail — …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.